Premier(s) (é)mois

tim_1mois-2

Un mois que tu es arrivé dans nos vies, mon tourbillon, mon petit blond. Tes traits s’affirment de jour en jour et je me surprends, du haut de tes 52 centimètres, à te trouver grand. Je fonds d’amour au son de ta voix, de tes petits grognements, je connais tes pleurs et tes mimiques par coeur. Tu es mon bébé curieux et volontaire au visage expressif, sourcils froncés et bouche en coeur, ma grenouille, mon tout petit lion. Et je veux me souvenir toujours de ton visage enfoui dans le creux de mon cou, ton front serré contre ma joue. Et de ton oreille droite collée aux battements de mon coeur, les cent pas en rond dans l’appartement avant que le sommeil, enfin, t’emporte pour quelques minutes ou quelques heures – on ne sait jamais très bien, au fond. Je veux comprendre cette vague qui nous envoie valser et nous incite à ré-inventer la notion d’équilibre. Je veux célébrer notre trio organique, nos danses improvisées, nos nuits hachurées, tes chagrins de minuit, tes sourires impromptus et nos peaux électriques.

Joyeux premier mois ici-bas mon bébé.

tim_1mois-1


tim_1mois-6