Les infusions épicées, petits boosteurs d’immunité

infusion1

* Avant-propos : cet article n’a pas pour vocation de donner des conseils d’ordre thérapeutique. Si des éclaircissements étaient nécessaires, pensez à consulter un spécialiste de la santé. *

Le ciel est gris, le vent souffle, la pluie martèle les fenêtres et la ville a sorti ses manteaux. Il m’a fallu du temps pour apprendre à aimer l’automne, son atmosphère humide et ses sols jonchés de feuilles mortes. Mais l’automne n’en reste pas moins un sacré mystère, au même titre que le printemps, l’été et l’hiver. Et il nous faut faire avec trois mois par an, sans exception, pour permettre au froid de s’installer doucement, pour donner du relief aux fleurs d’avril et aux ciels bleu des grandes vacances. Et pour accueillir sereinement les mois en -bre, j’ai une méthode imparable : consommer sans modération les meilleurs fruits et légumes de la saison, sortir la deuxième couette qui dormait dans le fond d’une armoire depuis le mois de mars, s’attabler des heures entières dans les petits cafés les plus chaleureux de la ville (je rêve de pouvoir travailler partout et de passer mes journées à écrire dans des lieux publics, j’ai toujours été plus concentrée avec le monde qui va et vient autour de moi, quelqu’un a un job du genre sous le bras ?), ne s’habiller que de coton épais et de laine et, enfin, boire du thé vert et des tisanes dans des mugs immenses toute la journée.

Aujourd’hui, pour prolonger la petite routine racontée par ici, je vais vous parler d’infusions épicées que je consomme quotidiennement en cette saison. Si vous êtes abonnés aux sachets de thé ou tisane tout faits, j’aimerais vous montrer qu’avec un peu de curiosité et au prix de quelques ingrédients basiques de qualité, vous pouvez vous préparer en quelques secondes de véritables petits boosteurs d’immunité.

Infusion gingembre et/ou curcuma

infusion2C’est durant mon mois passé au Laos que j’ai définitivement adopté le « ginger tea (with honey) ». On le trouve là-bas dans de nombreux bouibouis et, s’il n’avait pas croisé ma route si souvent, j’aurais certainement bien trop abusé de la Beerlao. Le gingembre et le curcuma possèdent de puissantes propriétés antioxydantes. Cela signifie que certains de leurs composants agissent sur le vieillissement en ralentissant le processus d’oxydation des cellules.  Ils sont tous deux étudiés de près pour leur rôle avéré dans la prévention de maladies cardiovasculaires et de certains cancers. Si les quantités de gingembre ou de curcuma telles qu’utilisées en cuisine traditionnelle ne constituent pas des doses thérapeutiques à proprement parler, ces deux plantes sont excellentes pour lutter contre la fatigue et les petites baisses d’énergie. En infusion, le gingembre et le curcuma pris avant un repas facilitent également la digestion.

Pour réaliser une infusion de gingembre et/ou de curcuma frais, coupez quelques centimètres de racine, retirez la peau et râpez-la ou coupez-la en fines lamelles. Laissez infuser dans de l’eau frémissante pendant cinq minutes. Et voi-là ! Le goût de ces deux épices étant très prononcé et un peu piquant, je conseille aux palais réticents d’ajouter un peu de miel qui se marie très bien avec ce type de saveurs.

Infusion menthe et clous de girofle

infusion3La menthe a une réputation de « plante à tout faire » (on lui prête des propriétés antiseptiques, antidouleurs et même antistress), elle pousse très facilement sous nos climats et il est très facile de trouver de la menthe poivrée en vrac ou en sachet en épicerie bio pour un prix très démocratique. Le clou de girofle, quant à lui, est également un bon antiseptique naturel et lutte contre certains parasites du système digestif. Tout comme le gingembre et le curcuma, la menthe et le clou de girofle facilitent tous deux la digestion.

L’infusion de menthe et de clous de girofle est rafraichissante et très douce. Pour la réaliser, versez de l’eau bouillante sur des feuilles séchées de menthe poivrée et quelques clous de girofle (l’équivalent de 3 par tasse) et laissez infuser 7-8 minutes.

Et puis les autres

infusion4Les deux infusions décrites ci-dessus sont celles que je préfère et que je consomme le plus régulièrement. Mais d’autres épices ou racines font des petits miracles : l’infusion de thym en cas de rhume fait des merveilles (par contre, niveau goût, c’est une autre histoire), la racine de valériane est apaisante (cette fois-ci, c’est l’odeur qui en fera fuir certains) et la cannelle et les graines de cardamome sont largement utilisées dans les tisanes ayurvédiques. Alors, fouillez les rayons épices des petites boutiques spécialisées, ils regorgent littéralement de petits boosts naturels et délicieux.

Et vous, quels sont vos mélanges préférés pour parer les grands vents d’automne ?