Fragment

J’ai longtemps cru être guidée à travers la vie par une quête absolue, universelle et nécessaire de la vérité. Une vérité multiple, plurielle, protéiforme, qu’il nous est donné d’approcher – sans jamais la toucher vraiment – dans le temps imparti d’une vie. Les vérités surgissent comme des éclairs de lumière sis dans de minuscules fragments de jour. Une multitude d’intuitions unies par leurs échos qui se répondent, entrelacées jusqu’à former une toile vibratoire et profonde, liens de soie jetés de point à point : quand soudain tout s’accorde et fait sens, quand tout s’aligne au La d’un diapason. Dense. Dense. Danse.

Relier-1