Le dernier jour des vacances

Dimanche_2

C’était un dimanche d’hiver, le dernier dimanche des vacances, à arpenter les allées du marché le nez rouge et les doigts gelés, à profiter du calme de la longue sieste qui impose désormais un rythme à nos journées passées à trois, à fondre quand il me dit « maman » très sérieux droit dans les yeux, quand il s’écrie enfin « papa ! » et « doudou » et « dodo » parce qu’il est bien là l’essentiel en fin de compte, dans le doux, dans le beau. A faire un gâteau aux pommes pour le goûter, à boire beaucoup de thé, à dresser la liste des petites aventures à vivre durant cette nouvelle année, à faire des plans sur la comète pour cet été.

Avec la pause que je me suis imposée est revenue naturellement l’envie de capturer la légèreté de ce quotidien précieux comme de l’or. Simple et fugace. Ecrire, photographier, ce n’est finalement que donner forme sensible aux tableaux qui se sont joués dans nos têtes. On n’a que la poésie qu’on s’octroie, je crois.

Dimanche_3