Daily sprinkles °5

Aujourd’hui, c’était lundi. Mais pas n’importe quel lundi, un lundi qui suit les vacances, des vacances merveilleuses que je suis venue vous raconter au jour le jour, parce que j’en avais envie, parce que c’était si bien. Hier soir, petit pincement du coeur, la nuit difficile et ce matin le pas un peu moins léger qu’à l’ordinaire en direction du centre ville. Alors la nécessité de retrouver ce petit bonheur, un peu plus indispensable que d’habitude, de descendre du bus deux arrêts plus tôt pour prendre le temps mon thé-cookie de 8h20 autour du vélo noir de M. et J. - le plus longtemps possible, surtout. Mais récapitulons.

Jeudi soir, les corps en vrac, l’arrivée à bon port après 1200 kilomètres de route presque sans s’arrêter. Le lendemain, le petit-déjeuner tardif à répondre à vos mots adorables laissés au bas de paysages qui ont tellement compté pour moi dans cette poignée de jours passés là-bas. Filer au marché et remplir le frigo – ceci est faux, notre frigo est toujours vide – des petits nouveaux qui sentent déjà l’automne et aligner nos souvenirs d’Italie au chocolat – en vérité, on a aussi ramené trop de pesto et des pasta. Le soir, les pulls qu’on ne mettra pas, les apéros sur les hauteurs de Bruxelles et la brume qui nous empêche de voir loin. Enfin, le ginger tea retrouvé, les trésors de la brocante où on ne comptait rien acheter et le joli cadeau tombé dans ma boîte-aux-lettres à cause de cette histoire-là.

Douce semaine, et merci d’être là <3

dailysprinkles4-3 dailysprinkles4-2dailysprinkles4-11dailysprinkles4-10dailysprinkles4-12dailysprinkles4-8dailysprinkles4-7dailysprinkles4-5dailysprinkles4-6

dailysprinkles4-4