C’est dimanche

C’est dimanche #51

Share_1bHuit mois après avoir publié le dernier article de cette catégorie, l’envie me reprend de partager avec vous mes coups de coeur récents glanés sur le web et ailleurs. Une lecture, une réflexion, une jolie marque, une citation, je m’autorise à y glisser trois par trois ce qui me plaît, me fascine ou m’interpelle. Cette rubrique aura souvent changé de visage mais l’intention, dans le fond, reste intacte. J’espère que le retour de ces partages vous plaira, de mon côté je m’en réjouis sincèrement !

1. A p a c h e s  ( C o l l e c t i o n s ) 

Instagram constitue une mine d’or quand il s’agit de dénicher des petits créateurs guidés par de belles valeurs et qui ont su créer autour de quelques produits de jolis univers. Depuis peu, je découvre en particulier les marques qui gravitent autour du monde de l’enfance et, parmi elles, se trouve Apaches (Collections), créée par Clémentine. On y trouve des modèles intemporels, des couleurs douces et de belles matières, le tout imaginé et fabriqué en France : une vraie pépite. Tim a été gâté il y a quelques temps par Clémentine et moi je suis déjà en amour avec les pièces de la nouvelle collection, comme cette barboteuse lignée, adorable pour cet été.

2. « We are different parents than we thought we’d be »

J’ai beaucoup aimé ce post d’Amanda Watters sur Instagram il y a quelques jours. En abordant la question du cododo, elle dit « andrew and i never thought we’d let him still keep sleeping in here, but here we are, and we all love it. we are different parents than we thought we’d be and are absolutely better for it » . Au-delà du fait que la question fait écho à notre propre expérience, j’ai trouvé cette réflexion très juste malgré son apparente évidence. On a beau lire, dire, affirmer, se projeter, la réalité nécessite une fantastique capacité d’adaptation et beaucoup d’indulgence et d’humilité.

3. C a p t a i n   F a n t a s t i c

Des mois après tout le monde, j’ai enfin vu Captain Fantastic et, comme je m’y attendais, j’ai été sacrément remuée. Un film interpellant, aux images splendides, à la bande originale envoutante, non moralisateur et qui présente le bénéfice de nous laisser, quand vient le générique de fin, la tête pleine de questions. Il y a, je pense, une multitude de regards à poser sur cette histoire et d’aucuns diront qu’elle déborde de clichés et de bons sentiments. Qu’à cela ne tienne, je prends tout : les leçons de philosophie, les enfants sauvages, les larmes, les choix éducatifs et leur (in)adéquation avec le monde autour, la résistance, les couleurs et le feu de camp. Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Belle semaine droit devant !

 

C’est dimanche #50

Cestdimanche50Cinq mois que les partages du dimanche dorment dans l’arrière-boutique de ce blog, j’ai moi-même bien du mal à y croire tant j’ai pu l’alimenter de manière intransigeante et systématique plusieurs mois durant. Ce matin, j’ai été à nouveau titillée par l’envie d’échanger avec vous quelques petites choses qui ont retenu mon attention récemment. Je ne m’aventurerai pas à prétendre que la rubrique s’apprête à renaître de ses cendres pour de bon mais, eh, c’est déjà ça !

J’ai été happée par ce reportage feutré et coloré du travail de l’illustratrice Mügluck par Michaël Ferire.

Des mains, des matières organiques, des fruits trop mûrs et la passion de l’indigo.

Wise words

Pour le plaisir de l’évasion, 23 jeunes photographes français de talent.

Et puis ces images images superbes (quelle lumière !) saisies au fil du Nil par Alice. Toute la série ici.

Passez un beau dimanche, surtout !

C’est dimanche #49

Dimanche_49-2

Ca y est, j’ai croisé le premier arbre en fleurs sur ma route, j’ai vu la ville prendre le soleil en terrasse et, si ce n’était le thermomètre qui s’entête à stagner au dessous de 8°C, j’aurais déjà sorti mes baskets en toiles et fait tomber mon manteau. Et je ne sais pourquoi, vraiment je me le demande, mes mots tendent à glisser sans crier gare ces temps-ci dans le registre de la mélancolie et du drame météorologique. La réalité est bien plus complexe et nuancée, mais c’est une manie qui me colle à la plume, ce penchant pour les âmes grises. Diable, on ne se refait pas. Un héritage vieux de l’époque où, pour la première fois, j’ai fait l’expérience du pouvoir cathartique de l’écriture et de la satisfaction d’un certain abandon. Mais pourquoi, dites-moi, est-ce que je vous raconte ça ?

Sans transition, voici les mots et les images que j’aimerais partager avec vous aujourd’hui :

Et si ce soir on sortait les pâtes très très vertes au lait de coco ?

Ces cheveux roses !

Un pho, oui ! Mais végétarien et pas trop compliqué.

Je suis tombée en amour avec le travail du photographe Samuel Elkins (son compte Instagram par ici).

Hier soir, j’ai vu (enfin) En quête de sens de Nathanaël Coste et Marc de La Ménardière. Et ça m’a drôlement (positivement) remuée.

Parfaitement étrangère au monde de la danse mais aimantée par cet univers, j’ai été touchée par les mots de Camille.

Bon dimanche !

C’est dimanche #48

Dimanche-1

Février, ces bourgeons de l’arbre à la fenêtre qui me narguent pas-prêts-d’éclater, les veillées tardives et les levers aux aurores, le camaïeu de violet-bleu en-dessous des yeux, les petites et grandes échappées qu’on indique de lignes et de croix - pour mieux attendre – sur le calendrier, cette force qui me souffle de prendre la tangente et qui se heurte dans un même mouvement à mes résistances, un coeur bien vaste, de l’art de la plus grande patience, la lumière qui faiblit à six heures, son amour sans condition, les pieds trempés, des rayons nouveaux qui me traversent la peau et l’horizon qui grandit, s’étend, s’élargit, s’amplifie. La vie.

Et puis, bien sûr et aussi, ce que j’ai aimé ces jours-ci :

J’ai découvert le superbe travail autour des grands espaces du photographe allemand Nicola Odemann.

Un bien beau petit matin sur un air de piano.

L’hiver me semble long, alors je me nourris d’images de printemps.

De la patate douce en spaghetti, la bonne idée ! (EN)

Une réflexion lucide sur un certain engouement pour la simplicité. (EN)

Bon dimanche !

C’est dimanche #47

Dimanche

Je vous l’accorde, la rubrique C’est dimanche a connu ces derniers temps un parcours chaotique. Inconsciemment et par nécessité de ne pas me surcharger d’informations, j’ai réduit mes sources de lecture jusqu’à ne plus avoir autant de liens qu’avant à y partager. Plutôt que de mettre ma sélection hebdomadaire dans un carton, j’ai préféré la faire évoluer naturellement avec moi. Finies les listes à rallonge, je m’en tiendrai dorénavant à cinq articles/découvertes coups de coeur un point c’est tout. Et, vous savez quoi ? Cette rubrique a à mon sens bien plus de sens comme ça. Voici les trésors glanés cette semaine que j’aimerais partager avec vous :

J’ai aimé lire la sagesse (pas trop sérieuse) d’Alexandre Champagne.

Cette tarte rustique pomme-noisette constitue un bon résumé de ce que j’aime en pâtisserie.

C’est un de mes vitaliseurs préférés, l’infusion gingembre-citron est notre meilleure alliée de l’hiver.

J’ai découvert la belle voix et la candeur de la jeune Pomme.

Et ce salon est tout ce dont je rêve en cette saison froide, pas vous ?

Bon dimanche !