Daily sprinkles °4

Ces derniers jours, il y a eu les figues arrivées sur les étals du marché, les fruits comme de petits phares dans une mer déchaînée – les seuls à nous rappeler qu’aujourd’hui c’est encore l’été – et une balade aux sacrés airs d’automne, les pieds battant la boue et les pommes de pin. Il y a eu aussi la fatigue et les insomnies, les pulls en laine et le ciel trop gris. Il y a eu la déception au moment de préparer nos vacances entre la mer et la montagne, il y a eu nos rires quand on a constaté après deux heures de recherche autour d’un thé et d’une limonade qu’on n’avait plus envie de partir par là, il y a eu le  » on n’a qu’à repartir au Laos  » et le regard qui dit que ce n’est peut-être pas si fou que ça, il y a eu le  » restons raisonnables  » et le  » ce sera la Toscane  » décidé en choeur, je crois. Alors, samedi, on prendra la route un peu plus à l’est que ce qu’on avait prévu. On s’en va rouler au milieu des collines, des vignes et des oliviers, on s’en va refaire nos mondes sous les soleils de fin de jour, on s’en va heureux d’avoir tout bousculé en se promettant de revenir avec du bon vin sous le coude et de la sauce tomate sur les joues.

sprinkles1

sprinkles4

sprinkles2

teteaucarre